sources http://www.mondialisme.org/spip.php?article1883

 carte_f

L’émeute Inde – 2/08/2012 – 60% de la popu­la­tion vit de l’agri­culture et 65% d’entre eux dép­endent de l’irri­ga­tion. Le déficit en eau en 2012 atteint entre 20 et 80% des sols. Les conséqu­ences humai­nes ( misère, poids des usu­riers, sui­ci­des, etc..) n’a d’égale que les cou­pu­res natio­na­les d’élect­ricité dues à l’uti­li­sa­tion inten­sive des pom­pa­ges/ L’Assam, pro­vince reculée au nord-est, coincée entre le Bangladesh, la Birmanie et le Bhutan, avec des popu­la­tions musul­ma­nes, boud­dhis­tes, et diver­ses eth­nies, est le théâtre d’affron­te­ments et d’émeutes réc­urrent es pour les­quels il est dif­fi­cile de démêler les arrière-plans natio­naux et inter­na­tio­naux (dont une prés­ence gran­dis­sante de la Chine), ainsi que l’impact de la crise mon­diale sur des popu­la­tions très pau­vres. En 2008, de telles émeutes ont fait 70 morts. Des trou­bles éclatent fin mai autour d’une mos­quée, se pro­lon­gent jusqu’en juillet entre une ethnie locale, les Bodos, et des musul­mans : des deux côtés les vil­la­ges sont atta­qués et incen­diés : 86 morts et plus de 400 000 réfugiés. Pour pré­venir la pro­pa­ga­tion de ces trou­bles, le gou­ver­ne­ment impose aux firmes œuvrant sur Internet une cen­sure sur toute infor­ma­tion venant de ces régions. Ce qui n’empêche pas que le 11 août, une mani­fes­ta­tion de musul­mans à Bombay tourne à l’émeute : 2 tués, 52 blessés dont 40 flics, 43 arres­ta­tions.

Bangladesh – 30/07/2012 – (160 mil­lions d’habi­tants) Paradis des délo­ca­li­sations du monde entier essen­tiel­le­ment dans le tex­tile mais aussi main­te­nant dans la phar­ma­cie, la cons­truc­tion navale, la mét­all­urgie, qui en feraient l’une des 30 pre­mières puis­san­ces indus­triel­les mon­dia­les. Le salaire mini­mum est le plus bas du monde. Une petite bour­geoi­sie spé­culant sur ce dével­op­pement. Les aléas de la crise entraînent en 2011 un plon­geon bour­sier local d’une telle dimen­sion qu’une mani­fes­ta­tion devant la bourse locale dégénère en émeute.

Pérou – 2/06/2012 – Cajamara dans le nord, plu­sieurs mil­liers de mani­fes­tants contre un projet de mine d’or et de cuivre qui prévoit l’assèc­hement d’une lagune qui tari­rait l’appro­vi­sion­ne­ment en eau ; mani­fes­ta­tion à l’appel d’un comité de lutte pour une grève illi­mitée depuis novem­bre 2011 ; la mani­fes­ta­tion réprimée tourne à l’émeute alors que des affron­te­ments simi­lai­res dans la région de Cuzco contre une pol­lu­tion minière font 2 morts. Les reven­di­ca­tions ne concer­nent pas seu­le­ment des pro­blèmes éco­lo­giques mais aussi le rôle de l’Etat dans le sou­tien aux mul­ti­na­tio­na­les minières, et le par­tage des riches­ses minières.

Soudan – Fin août 2012 – Depuis mars 2011, les pro­tes­ta­tions d’étudiants avec grèves, occu­pa­tions et mani­fes­ta­tions, d’abord dans quel­ques villes (Kartoum, Kassala et Port Soudan), se sont étendues à l’ensem­ble de la popu­la­tion dans tout le pays, pour des reven­di­ca­tions concer­nant essen­tiel­le­ment les haus­ses des prix ali­men­tai­res. La répr­ession des forces poli­cières fait que les mani­fes­ta­tions paci­fi­ques répétées tour­nent à l’émeute, mais il est inter­dit aux médias d’évoquer les « trou­bles » (arres­ta­tion de jour­na­lis­tes). Début août, une mani­fes­ta­tion a fait 12 tués dans le Darfour. Plus de 2 000 pri­son­niers sont détenus dans des cen­tres pénit­enti­aires secrets.

Malaisie – 26/08/2012 – 15 000 mani­fes­tants pour l’abo­li­tion d’une loi sur la sécurité intéri­eure auto­ri­sant la police à tirer, et à détenir sans juge­ment toute per­sonne soupçonnée d’être une menace pour la sécurité. Partie des ban­lieues spon­tanément, la mani­fes­ta­tion converge vers le centre pour attein­dre le Palais royal, de plus en plus impo­sante. Les atta­ques de la police entraînent une guér­illa urbaine qui atta­que, bus, trams, bou­ti­ques : 175 arres­ta­tions.

Chili – 23/08/2012 – Une nou­velle mani­fes­ta­tion de mil­liers d’étudiants soulève des émeutes dont on peut penser qu’y par­ti­cipe éga­lement le climat social. Grève à Santiago contre le système édu­catif, gra­tuité et qua­lité réclamées. Attaquée par la police, c’est l’émeute. Cela se répète le 28/08 lors­que 100 000 mani­fes­tants se retrou­vent à Santiago.

France – 12/08/2012 – Amiens Nord (Somme). Une mani­fes­ta­tion à la mém­oire d’un jeune de 20 ans tué dans un acci­dent de moto est per­turbée par une inter­ven­tion intem­pes­tive mus­clée de la police locale. Cela décl­enche une émeute pen­dant tout le week-end au cours de laquelle les flics se font tirer dessus (16 blessés). Une mater­nelle et une salle de gym incen­diées. Dans cette zone, le chômage atteint 40 % et 57 % chez les jeunes.

Pakistan – 31/07/2012 – L’élect­ricité est coupée 20 heures sur 24 alors que la tempé­ra­ture dép­asse 40°C. Toute la popu­la­tion mani­feste dans différ­entes villes, blo­quant les routes pen­dant des heures. « Nous vivons à l’Âge de pierre et nous uti­li­se­rons les pier­res contre le gou­ver­ne­ment s’il ne nous donne pas l’élect­ricité. » La dis­tri­bu­tion de l’élect­ricité est aux mains de l’Etat alors que les cen­tra­les, la plu­part ali­mentées au fioul, sont privées, mais le cou­rant est acheté à bas prix de sorte que les cen­tra­les tour­nent à perte à seu­le­ment 50 % de leur capa­cité.

Thaïlande – 4/08/2012 – Les pro­vin­ces du Sud sont en insur­rec­tion sépa­rat­iste per­ma­nente (80 % de Malais) com­bat­tue sévè­rement par le gou­ver­ne­ment. Depuis 2004, plus de 5 000 morts.

Chine – 4/07/2012 – Shifen dans le Sichuan. Une mani­fes­ta­tion de mil­liers d’habi­tants contre l’implan­ta­tion d’une usine de cuivre et de molybdène, par­ti­cu­liè­rement pol­luante, tourne à l’émeute ; il y aurait eu des morts dans les affron­te­ments avec les flics. Manifestation simi­laire à Daan dan le Guangdong, contre la pol­lu­tion de l’eau par une usine chi­mi­que.

Tunisie – 14/06/2012 – Prétextant le refus d’extra­di­tion de l’ex-Ben Ali et le défaut de cen­sure contre des mani­fes­ta­tions artis­ti­ques jugées offen­san­tes pour l’islam, les isla­mis­tes radi­caux orga­ni­sent plu­sieurs journées d’émeutes. On peut penser que la situa­tion sociale n’est pas étrangère à ces trou­bles. Le gou­ver­ne­ment jus­ti­fie en effet sa déc­la­ration d’état d’urgence et de couvre-feu à Tunis, de même que l’auto­ri­sa­tion donnée à la police de tirer à balles réelles, du fait que ces émeutes cor­res­pon­dent à une vague de vio­lence et d’atta­ques contre des bâtiments offi­ciels et condui­sent au pillage.

Argentine – 23/08/2012 – Cordoba : Une mani­fes­ta­tion de fonc­tion­nai­res contre la réf­orme des retrai­tes tourne à l’émeute : 22 blessés dont 10 flics.

Algérie – 28/08/2012 – Mini émeute dans la cité Diar el Baraka à Buriki, au sud d’Alger, pour le loge­ment : blo­cage rou­tier, inter­ven­tion poli­cière. Bagarres.