Nous allons de nouveau publier les INFOBREF a l'origine a usage interne, mais que le NPA tendance claire mettait sur son site, il ne semble plus le faire alors nous le pubions de nouveau. Pour vos recherches aller sur le

Environ 134 résultats (0,37 secondes)
   
Format de fichier : PDF/Adobe Acrobat
INFOBREF. N°356 L' après-pétrole. Le président français. François Hollande a annoncé mardi à New York que la. France « contribuera à hauteur d'un milliard ...
tendanceclaire.npa.free.fr/.../INFOBREF%20N°356%20l'après%20pétrole.pdf
Format de fichier : PDF/Adobe Acrobat
9 févr. 2016 ... INFOBREF N°426. Nous étions plus de 20 000 rassemblés le 4 février ! Site Ouvalacgt. C'est véritablement un succès. Nous avons pris le ...
tendanceclaire.npa.free.fr/.../ INFOBREF%20N°426%20reprise%20de%20l'%20action%20grévi...
Format de fichier : PDF/Adobe Acrobat
INFOBREF N°425. Alerte orange sur les places financières. Publié le 09/02/2016 à 15:42 par monde-antigone. Ces analystes arrogants qui prédisaient il y a ...
tendanceclaire.npa.free.fr/.../ INFOBREF%20N°425%20les%20bourses%20dévissent.pdf
19 févr. 2016 ... http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/INFOBREF%20N%C2%B0426% 20reprise%20de%20l'%20action%20gr%C3%A9viste.pdf.
tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=17051
Format de fichier : PDF/Adobe Acrobat
INFOBREF N°423-février 2016. Les banques US menacées de krach suite à la chute du cours du pétrole? Elisabeth Studer ,. Décidément 2016 commence très  ...
tendanceclaire.npa.free.fr/.../INFOBREF%20N°423-février%202016.pdf
Format de fichier : PDF/Adobe Acrobat
INFOBREF N°409. Confédération Européenne des Syndicat (CES): Un congrès aux couleurs du capital. Du 29 septembre au 2 octobre s est tenu, à Paris le 13 ...
tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/INFOBREF%20N°409.pdf
11 juin 2015 ... http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/INFOBREF%20N%C2%B0392% 20-La%20Grece%20au%20bout%20du%20rouleau%2C% ...
tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=13334
8 févr. 2016 ... ... la Tendance CLAIRE. A lire ici : http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/ INFOBREF%20N%C2%B0423-f%C3%A9vrier%202016.pdf.
tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=16828
24 janv. 2016 ... http://tendanceclaire.npa.free.fr/contenu/autre/INFOBREF%20N%C2%B0422% 20Manifestation%20dans%20l'usine%20Renault%20de% ...
tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=16604
Format de fichier : PDF/Adobe Acrobat
INFOBREF N°389Mai 2015. La chine et le capital financier. La Chine en cette année 2015 essaye de se placer en banquier à dimension planétaire, en juillet.
tendanceclaire.npa.free.fr/.../INFOBREF%20N°389%20%20Digital, %20SNCF,armement,FMI.pdf

 

INFOBREF N°431

 

Paris: Manifestation contre la Loi Travail

à 14h00

Lutte ouvrière appelle à participer aux manifestations contre la loi El Khomri le 9 avril. A Paris, le cortège de Lutte ouvrière se retrouvera au métro Chemin Vert à partir de 12h30. La manifestation partira à 14h de la place de la République vers la place de la Nation.

 

 

Des conséquences des nouvelles technologies et les résistances et luttes contre.

 

Sur le télé travail et le numérique, il faut lire d'un œil critique l'important travail fait par Yves.Lasfargue.

ENQUÊTE OBERGO 2015/2016

L'OBERGO publie les résultats de la 5ème enquête sur le télétravail. Les 4 premières portaient sur les impacts du télétravail sur les conditions de travail et de vie des télétravailleuses et télétravailleurs Celle nouvelle enquête essaie d'évaluer un ordre de grandeur du nombre de télétravailleurs en France sachant que les chiffres publiés dans les rapports officiels estiment que le taux moyen de télétravailleurs en France est supérieur à 16%. C'est ainsi que le rapport METTLING " Transformation numérique et vie au travail ", remis au ministre du travail en septembre 2015 précise : " La proportion de salariés concernés par le télétravail est ainsi passée de 8% en 2006 à 16,7% en 2012." e

L'enquête 2015/2016 OBERGO, qui porte sur plus de 500 000 salariés, permet d'estimer que le taux réel de télétravailleurs salariés en France (ensemble des secteurs d'activités) est plus près de 2% que de 16%.

Communiqué de presse
Résultats complets de l'étude OBERGO 2015/2016

 

 

Samedi 2 avril 2016, un rassemblement d’une grosse centaine de personnes a eu lieu devant la mairie de Pont-de-Claix, dont le maire est président de la Métropole grenobloise. Celle-ci étant propriétaire du réseau électrique et des compteurs individuels, il s’agissait d’exiger une délibération refusant l’installation des nouveaux mouchards "intelligents" Linky.

Depuis 2010, nous avons alerté à maintes reprises contre les compteurs communicants, un des composants de la
smart city et de la "planète intelligente" (cf "IBM et la société de contrainte" : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=253 ).

Il existe toutes sortes de raisons de s’opposer à Linky ; toutes ne se valent pas, même si toutes valent d’être énoncées. Quant à nous, voici la lettre de refus que nous avons expédiée en recommandé avec accusé de réception au responsable du "service Clients Linky" de notre secteur.

Nous la publions à titre d’échantillon, pour ceux qui voudraient s’en inspirer et la faire circuler : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=823

Merci de faire circuler,
Pièces et main d’oeuvre

 

Grève des Aciéries Grecques : les néonazis sont ils solidaires?!

mars 30, 2012 par Nouvelles Hors Les Murs

                                                                                           Par Paroles d’Athènes

La grève actuelle des Aciéries est sans doute l’une des plus importantes dans l’histoire du mouvement syndical Grec. Tout a commencé le 31 Octobre dernier, quand les ouvriers d’une usine ont décidé de faire grève en réponse aux 50 licenciements et réductions des salaires que la Direction de l’usine voulait leur imposer. A la présente date, Il y a 138 jours que la grève a commencé, et elle
va encore continuer. Dans leur lutte, ils ont l’appui d’ autres grévistes, comme le syndicat de la chaîne de télévision ALTER et le syndicat du journal Eleftherotypia.
De nombreuses actions de solidarité visent à organiser l’aide financière des grévistes des Aciéries. Ainsi, des concerts, des événements, des manifestations à travers la Grèce ont été organisés par des Conseils de quartiers d’Athènes et d’ autres villes grecques. La grève a, par ailleurs, suscité un intérêt international.Pour preuve, presque chaque semaine, des actions de solidarité sont organisées en faveur des grévistes dans des pays européens.

Mais, le mois dernier, un mouvement de solidarité a provoqué de nombreuses polémiques. Chryssi Avgi (L’aube d’or), une organisation fasciste et d’extrême-droite très connue, a rendu visite aux grévistes d’une usine, en offrant une aide matérielle. Un petit détail : sur toutes les boîtes de conserve, il y avait des autocollants avec le logo de Chryssi Avgi et la phrase « Votez Chryssi Avgi pour décrasser le lieu ». Les grévistes de leur côté les ont reçus et ont permis au représentant de ce mouvement fasciste de faire un soi-disant discours de soutien.
Le président du syndicat, en effet, a d’ailleurs salué les membres de Chryssi Avgi en disant que ‘Toute la Grèce est avec nous’. Il est intéressant tout de même de noter que la majorité des ouvriers du syndicat de la Métallurgie font partie de PA.M.E. (tous les travailleurs front militante) organisation syndicale du particommuniste de Grèce.

Des informations sur cette visite, accompagnées de photos, ont immédiatement circulé. Les réactions ont été très fortes. Comment est ce possible pour un syndicat surtout communiste d’accepter l’aide d’une organisation d’ extrême-droite qui originellement était opposée à la grève et soutenait le propriétaire de l’usine? Enfin, obtenir une telle aide matérielle et financière, sans se soucier de son origine, serait-il finalement le seul but du combat des grévistes ?
Cette ‘ coopération’ entre Chrysi Avgi et les métallurgistes est tout de suite devenu le sujet de discussions dans les milieux de lutte en Grèce et en Europe. Plusieurs collectifs ont alors décidé d’arrêter leurs actions de solidarité en soulignant que cet incident ternissait leurs efforts visant à aider et soutenir la lutte des métallurgistes.
Le syndicat de la métallurgie a essayé de se justifier en annonçant que cette action de solidarité de Chryssi Avgi était une provocation. Avant l’annonce officielle, des prétextes divers furent même mis en avant par des grévistes, comme ‘ les ouvriers acceptent l’aide de toutes parts’ et l’incroyable phrase « c’était un photomontage ».

http://www.entasifm.org
parolesdathenes@gmail.com
 

Europe : le réarmement est en marche

C'est un virage pour l'Europe après des années de baisse continue de l'effort militaire. Le réarmement est en cours en France et au Royaume-Uni, mais surtout en Europe centrale. En cause, le réveil de la menace russe.

C'est un virage pour l'Europe. Après des années de baisse continue de l'effort militaire. Le réarmement est en cours en France et au Royaume-Uni, mais surtout en Europe centrale. En cause, le réveil de la menace russe. Les grandes manoeuvres sont en marche en Europe de l'Est. En Pologne, on teste de nouveaux missiles. Un exercice de plus en plus fréquent depuis deux ans. Jamais les budgets militaires n'ont été aussi élevés dans la région. "Nous devons avoir une armée forte et moderne", affirme Antoni Macierewicz, ministre polonais de la Défense.

Les budgets militaires explosent

Objectif : se défendre contre le puissant voisin russe et éviter la répétition du scénario ukrainien. Partout, les dépenses militaires augmentent, plus 33% en Lituanie, plus 22% en Pologne, plus 17% en Slovaquie, et plus 11% en Roumanie. Des pays qui passent aujourd'hui commande, et leur liste est longue. La Pologne prévoit d'acheter 80 hélicoptères, un système sol-air, trois sous-marins,  60 drones armés et huit missiles Patriot. Total 40 milliards d'euros. La Lituanie, elle, a de nouveau rendu le service militaire obligatoire. L'armée recrute à tour de bras.



 

Solidarité contre la répression anti-jeunes du gouvernement Valls-Hollande !

Par Lakhdar Bouazizi ( 5 avril 2016)

Ce mardi 5 avril, la manifestation lycéenne qui devait partir de Nation (Paris) à 11h a été immédiatement bloquée par un dispositif policier visant à intimider. Nombreux/ses sont les manifestant-e-s à avoir réussi à rejoindre le rendez-vous de la manifestation générale à Bastille à 13h. Pourtant, les flics n'y sont pas allés de main morte, en nous enfermant à plusieurs reprises dans des nasses, en nous gazant et en nous matraquant. Ils ont embarqué plus d'une centaine de nos camarades de lutte, principalement des lycéen-ne-s. La police avait manifestement des ordres d'en haut. des Face à la détermination de la jeunesse contre son projet de loi et son monde, ce gouvernement à la botte du capital ne connaît pas d'autre réponse que la répression policière (et quelques amendements qui ne trompent personne).

Après la manifestation générale massive de l'après-midi a eu lieu un rassemblement spontané de solidarité contre la répression, devant le commissariat de la rue de l'Évangile (18e). Près de trois cent personnes ont scandé : « Libérez nos camarades », « Tolbiac, Bergson, on n'oublie pas ! », « État d'urgence, État policier, on nous empêchera pas de manifester »... et « Tout le monde déteste la police », devant le cordon de CRS déployé pour l'occasion. Des lycéen-ne-s de Bergson étaient présentes. Ils portaient encore les traces des coups reçus la semaine dernière. Aujourd'hui, leurs camarades de classe étaient derrière les murs du commissariat.

Nous leur avons demandé pourquoi la police agit ainsi. Certain-e-s ont dit ne pas comprendre, et c'est déjà beaucoup dire. D'autres ont donné des réponses éloquentes : « c'est de la merde, c'est des fils de pute » (nous ne souscrivons pas à la putophobie de cette caractérisation, mais nous y voyons surtout le rejet de tout un système) ; « ils font ça parce qu'ils ont pas de cerveau » ; et surtout, « ils ont peur de la rébellion ». Nous avons expliqué que l'heure n'était pas à l'affrontement armé avec les milices du capital, mais que cette heure viendrait, et que les jeunes et les travailleur-e-s doivent s'organiser dès maintenant pour se défendre. Nous avons aussi combattu le paternalisme des surveillants du collège voisin (Daniel Mayer) qui voulaient dissuader les jeunes scolarisé-e-s d'exprimer leur solidarité.

À 19h, toutes les personnes embarquées dans la manifestation lycéenne semblaient avoir été libérées. La plupart des lycéen-ne-s du rassemblement de soutien étaient parti-e-s pour leur AG inter-lycées ou rentré-e-s dans leurs familles. Entretemps, la flicaille avait amené 25 personnes prises dans la manifestation de l'après-midi. Le rassemblement de soutien n'a pas faibli, car un cortège était venu le rejoindre depuis la place de la République occupée par la Nuit Debout.

Suite à la journée importante du 31 mars, le mouvement continue ! C'est toute une génération qui fait l'expérience de la barbarie capitaliste et de la répression policière qui l'accompagne. Nous sortirons de ce mouvement plus for-te-s et plus conscient-e-s des tâches qui nous incombent : unifier notre classe, reconstruire ses organisations et construire le parti révolutionnaire pour que les travailleur-e-s renversent le capitalisme ! Malgré les coups, nous continuons le combat pour la victoire du mouvement, pour le triomphe de la jeunesse et de la classe ouvrière !

Face à la répression, solidarité !

Face aux violences policières, auto-défense populaire !

Tou-te-s en grève pour le retrait sans conditions du projet de loi Travail et la levée immédiate de l'État d'urgence !

Contre la barbarie capitaliste, révolution communiste !

Lakhdar Bouazizi

PS : suite à une confiscation arbitraire, un de nos camarades a perdu sa pancarte « un bon poulet est un poulet rôti ». Honte aux poulets qui n'ont même pas d'humour ! Prolétaires de la police, faites défection... et rapportez-nous la pancarte !

 

 

Alors que nous sommes sur le front de la loi " travail ", les cheminots ne doivent pas perdre de vue que d'importantes négociations se préparent sur la base d'un texte patronal qui deviendra leur future convention collective.     [Télécharger le projet UTP] 

N'oublions pas qu'en 2006, huit fédérations syndicales de cheminots avaient fait front commun, réaffirmant devant le ministère et le patronat:


" Le transport ferroviaire n'est pas un secteur d'activité nouveau. Une réglementation du travail est actuellement applicable aux 165 000 salariés de ce secteur. Si d'autres entreprises souhaitent exercer dans ce secteur d'activité, elles doivent appliquer la réglementation en vigueur, donc le décret du 31 décembre 1999, dénommé à la SNCF : RH 0077" 


AUCUNE ORGANISATION SYNDICALE NE DOIT RENIER CETTE AFFIRMATION EN 2016 !

_____________________________

CHEMINOTS, le 13 AVRIL,NE LAISSONS PAS LES PATRONS DÉCIDER DE NOTRE AVENIR !

_______________________________


Les 12 et 13 Avril, le gouvernement et les directions des entreprises ferroviaires ouvrent les négociations de la convention collective sur la base d’un texte patronal très éloigné de la réglementation du travail à la SNCF.
 

Si les cheminot-es se sont mobilisés les 9 et 31 mars, c’est pour dire non au moins-disant social et gagner de nouveaux droits pour les travailleurs du rail mais aussi pour appeler au retrait de la loi El Khomri !

Nous voulons mettre en échec la stratégie patronale et gouvernementale, pour cela il ne faut pas attendre que les patrons nous fassent des cadeaux ! Dans ce contexte, il est de la responsabilité des organisations syndicales de renforcer la lutte et de placer les négociations de la CCN sous le contrôle des cheminots.


Le décret sur l’organisation et le temps de travail dans le secteur ferroviaire doit avoir comme base à minima le RH0077. C’est plus que jamais d’actualité !


La stratégie patronale et gouvernementale consiste à nous faire oublier le décret ministériel ; nous ne tomberons pas dans ce piège ! Les fédérations SUD-Rail et FO le réaffirment : la base du décret doit être ce qui est actuellement repris dans le RH0077 et ensuite il faut l’améliorer en prenant en compte les revendications connues depuis des années.

Ensemble préparons rapidement la grève reconductible pour gagner !
 

2016_04_13Avril_RDV.jpg

[Télécharger tract]pdf.gif