INFOBREF N°521

Il manque 7 et 14 milliards à la défense britannique pour s’équiper. Les yeux plus gros que le ventre ?

5 Fév 2019

TwitterLinkedInFacebook

Print

(B2) La défense britannique présente toujours un écart persistant entre son plan d’équipement et son budget disponible pour les dix ans à venir. Un ‘trou’ qui pourrait menacer certains programmes comme les nouveaux avions F-35, prévient un rapport cinglant du Parlement britannique Un déficit compris entre 7 et 14 milliards de livres sterling Il manque, […]

 

Agence européenne de défense recherche budget désespérément pour 2019

20 Nov 2018

TwitterLinkedInFacebook

Print

(B2) L’agence européenne de défense n’a pas obtenu le consensus nécessaire pour l’adoption de son budget pour l’année prochaine L’agence européenne de défense avait espéré une augmentation significative de son budget pour l’année prochaine sur la base de la demande formulée par la Haute représentante, Federica Mogherini, également chef de l’EDA. Le Royaume-Uni s’est toutefois […]

 

2019: la France confirme un budget défense à la hausse

28 Sep 2018

TwitterLinkedInFacebook

Print

(B2) La défense fait partie des principaux bénéficiaires de la loi de finances 2019 proposée par le gouvernement français, lors du conseil des ministres mardi (25 septembre). Un budget de 35,89 milliards (hors pensions), en hausse de 1,69 milliard (+5% par rapport 2018) Les parlementaires disposent de 70 jours pour étudier puis voter ce projet […]

 

L'Union européenne demande d'"éviter une intervention militaire" au ...

 

 

MACRON: pour la mort de la sécurité sociale et de l’assurance chômage!

 

Macron tombe le masque dont il s’était affublé pour celles et ceux qui faisaient semblant d’y croire. Il est libertarien en fait. L’entreprise, l’entreprise, l’entreprise. Exit la République, la démocratie, les services publics et tout pacte social : Il est pour une société sans statut.

 

 Macron, l’ami d’Uber, est allé chercher chez Le Pen l’idée perverse de réduire le salaire brut patronal pour hausser le salaire net salarial. Il vous promet du vent : « 500 euros » tout de suite (« pour un couple » !) pour un avenir de typhons et de tornades : plus d’assurance maladie, ni chômage, et pareil pour les retraites.

 L’entreprise ne doit plus avoir aucune responsabilité sociale. Elle doit échapper à toute règle, tout code du travail. Redevenir un lieu d’exploitation pur et sans entrave. L’individu doit s ‘assurer tout seul (ce qui coûte plus cher et est inefficace).  Et le patron doit faire le maximum de profit et dividendes sans « charges » c’est à dire sans obligation de salaire brut, sans obligation de payer la reproduction de la force de travail.

 Dans cet univers d’extrême droite de Macron, il ne restera plus qu’à attendre que le patron exploiteur rassasié, cesse de licencier et enfin « ruisselle » pour faire le bien aux gens.

 En attendant cet hypothétique moment, l’état compensera façon aumône charitable, avec l’impôt des salariés, la maladie et le chômage de ceux qui seront exclus. Certains ajoutent un « revenu universel » pour les mendiants.

 Il veut en revenir aux prédications de Marlon Brando dans « Queimada ». « Libérez les esclaves, car les salariés c’est mieux, vous ne les paierez que quand vous aurez besoin d’eux », à la tâche, à la mission, au chantier, et ils se débrouilleront pour se loger, se soigner, s’occuper de leurs enfants et de leurs vieux.

 C’est la mythologie des « facho Cro-Magnon » de l’aile droite du parti républicain US. Les tea party. Adversaires même du modeste « Obama care ».

 Ils sont Cro-Magnon car ils nous ramènent à l’aube de la civilisation avant tout progrès solidaire entre humains. « Facho » parce que pour parvenir à cela, il faudra qu’ils infligent une défaite encore plus lourde aux syndicats, au mouvement social, aux socialistes, à la gauche organisée.

 Une « société sans statut » : tout droit du travail, tout droit social sont exclus des règles de la concurrence qui sont réduites à minima. Macron, c’est bien le 19° siècle, ou bien c’est Mad Max, avant ou après, mais en dehors de la civilisation sociale.

 Ce n’est pas le « candidat du travail » (il ne sait pas ce que c’est) c’est le candidat de l’exploitation maximale du travail.

 Gérard FILOCHE

A noter que pour nous il n' y a pas de recul en arrière,mais la suite logique du maintien du capitalisme,le statut que Macron veut correspond à la concurrence sans entrave que se livre les trusts à l' échelle mondiale le travailleurs précaire et le précariat c' est l' avenir de l'homme sous le capitalisme. La fameux statut à la personne que Gérard Filoche a si bien dénoncé, correspond à la transition de notre société vers la concentration/centralisation numérique. Ce n' est certes pas un hasard si on nous parle de revenu, de retraite, se service militaire UNIVERSEL. Il s' agit de la gestion universelle d' une précarité qui les déborde.



Nous sommes juifs et nous sommes antisionistes (Union Juive Française pour la Paix)

 

ALGERIE

La révolte populaire : seule candidate capable de transformer la situation

This article is available in English-Italian-Espagnole-Portuguese:
4.03.2019-aLGERIA-eNGLISH-ITALAIN-ESPAGNOLE-PORTUGUAIS

 

 

L’échec du sommet Kim Jong-un – Donald Trump

 

L’impasse citoyenniste. Contribution à une critique du citoyennisme

On nage avec le citoyennisme en pleine moralité exprimée par une classe moyenne en perdition au sein de laquelle prennent naissance, par exemple, des critiques d’une certaine mondialisation qui ne sont en fait que l’expression d’une nostalgie du « bon vieux capital national ».

Ce texte date de 2001, il n’a pas pris une ride, il a été édité sous forme de brochure par « en attendant » 
En attendant 5 rue du Four, 54000 Nancy , 
le mail :- en_attendant@hotmail.com 
et dont la reproduction est vivement souhaitée.

https://infokiosques.net/IMG/pdf/impasse_citoyenniste.pdf

LA MONTÉE DES EXTRÊMES

Tom Thomas

INTRODUCTION

A propos du « populisme »

La crise économique génère rapidement sous nos yeux une crise politique. Crise relative à l’État donc, qui ne peut plus, comme le peuple croit généralement que c’est son rôle, assurer la croissance, l’emploi, le niveau de vie, la santé, bref « le progrès » dans le bien-être général. Les partis traditionnels dits de droite ou de gauche qui se succèdent régulièrement au gouvernement, et plus généralement les « élites » politico-médiatiques et patronales, sont déconsidérés chaque jour davantage.



27 FÉVRIER 2019 PAR PIÈCES ET MAIN D’ŒUVRE

21 décembre 2018 par Chimpanzés du futur occitans

20 décembre 2018 par Pièces et main d’œuvre

9 décembre 2018 par Pièces et main d’œuvre

23 novembre 2018 par Pièces et main d’œuvre

4 novembre 2018 par Pièces et main d’œuvre

21 août 2018 par Edouard V. Piely

Douze ans plus tard
31 mai 2018 par Pièces et main d’œuvre

Plan particulier de la Creuse et hyper-ruralité
24 mai 2018 par Creuse-Citron

15 février 2018 par Pièces et main d’œuvre

10 janvier 2016 par SNES Toulouse

7 décembre 2015 par Des radicaux non fanatiques

3 décembre 2015 par Annie 2.0