lits_par_habitantsChacun, à son niveau, peut se rendre compte des difficultés en tout genre qu'il éprouve à se faire soigner, à pouvoir tout simplement obtenir l' accès à un médecin généraliste . Toute la France est touchée par cette pénurie grave et menaçante, des mouvements sociaux ont émergé de toute part , les urgentistes sur lesquels se déverse le manquement d' accès aux généralistes. En ile -de- France, c' est pas moins de 4,4 millions de Franciliens qui ne peuvent avoir accès à un généraliste.

« en 10 ans, elle a vu partir 2 000 médecins généralistes. Et le phénomène « concerne toutes les professions de santé, infirmiers, aides-soignants, manipulateurs radio... », souligne Didier Jaffre. À court terme, il y a bien « urgence », abonde Bruno Silberman, président de l'Union régionale des professionnels de santé (URPS) : 48 % des médecins libéraux franciliens ont plus de 60 ans, ce sont donc « la moitié des généralistes qui [vont partir] dans les 5 ans ». (source AFP)

Les hôpitaux manquent de lits, au point d' oublier les patients dans les couloirs ou une salle et d' être retrouvé mort.

Récemment 1200 médecins et chefs de service hospitaliers ont démissionné de leurs fonctions administratives. Voilà rapidement survolée la situation sanitaire française au moment où l' épidémie du Coronavirus se répand. La ministre de la santé Mme Buzin, et le gouvernement sont bien loin de sécuriser les français autrement que par l' envoi de CRS blessant régulièrement des manifestants. Les champions de la garde à vue vont avoir du turf avec les sinistrés rapatriés du Coronavirus. Déjà, les passagers arrivant sur l' aéroport de Roissy constatent que comparativement à la Chine la France est une vraie passoire.

Une situation grave, dés lors qu'il est reconnu que l' aéroport de Roissy est plus exposé que certains aéroports asiatiques. C'est selon la presse, celui «  qui brasse des centaines de milliers de passagers et travailleurs par jour, est l'aéroport le plus à risque - hors de Chine - concernant la propagation du coronavirus chinois » . Cette propagation est d' autant plus inquiétante, qu'un garçon de 10 ans porteur du Coronavirus ne présentait aucun symptôme, selon l' agence Bloomberg. Ce qui fait craindre un diffusion du virus par des porteurs indétectables.

Pour se disculper de ses responsabilités, le gouvernement et les médias cherchent à minimiser le danger, en nous ressortant les 15 000 décès de la grippe en 2017,une incompétence déjà reconnue du système de santé français ou comme à chaque catastrophe on jure le « plus jamais ça ».

La capacité du virus à se transmettre, reste pour l'instant énigmatique, bien que l' État chinois soit exemplaire par les mesures qu'il prend pour enrailler la propagation mondiale du virus. En France l'Etat compte sur « l'Institut Pasteur » qui « se trouve à la pointe du combat, et notamment l'équipe du Dr Frédéric Tangy, responsable du "Laboratoire d'innovation vaccinale", qui a déjà développé des candidats vaccins contre le Sras et le Mers. "Nous disposons d'une technologie permettant de créer des vaccins bien plus vite que par le passé", »

En attendant, on blablate à la télévision et dans les médias, sans poser la question des « lits sécurisés » .A ce niveau la France est une handicapée notoire des pays occidentaux. Selon le tableau ci dessus le Japon est en tête et la France passe derrière la Russie, la Pologne, la Belgique. Mais elle ne manque pas de finance son complexe militaro-industriel, financé par nos impôts. C' est officiellement 300 milliards d' euros qui seront injectés, d' ici 2025 pour « moderniser les armées ».

Nous voyons que le merde-ind-France va se poursuivre .

G.Bad le 2 février 2020

L' AVEU en video

Des sacs poubelles en guise de blouses. Ce que Macron a oublié de vous dire (extrait)

 

Mise à jour le mercredi 12 février 2020 à 09h13] L'épidémie de coronavirus (nouvellement appelé Covid-19) a causé l'infection de plus de 45 000 personnes et le décès de 1116 autres dont 1114 rien qu'en Chine. Le 11 février, le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a estimé que ce virus "représente une très grave menace pour le reste du monde" mais qu'il existe "une chance réaliste de stopper cette épidémie si nous investissons maintenant". En France, deux nouveaux cas suspects ont été détectés en Rhône-Alpes.

Les ministres européens de la Santé vont se réunir en urgence jeudi 13 février à Bruxelles pour établir des mesures contre la propagation du nouveau coronavirus dans l'UE. Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn demande un débat sur d'éventuelles restrictions d'entrée en Europe et/ou de contrôles accrus aux frontières.