Une première mobilisation réussie !


La direction de la SNCF avait convoqué Nathalie très tôt ce matin espérant ainsi démobiliser ses soutiens, notamment ceux qui venaient de loin. Nous n’avions pas non plus eu le temps de poser un préavis de grève pour permettre à ceux qui travaillaient de se rendre au rassemblement. Malgré cela, nous étions à peu près 150 personnes présentes, venus de tous les horizons parisiens et même d’ailleurs : grévistes du Bourget, cheminots du Landy, de Paris Est, de Paris-Nord, de Saint Lazare, de Paris Sud-est et PRG, de l’ingénierie du Service électrique d’Ermont, retraités. Et on en oublie forcément  ! Des militants de la CGT, de FO et de Sud-Rail étaient là aussi avec une présence de la fédération Sud-Rail et des élus des CE. Parmi les présents, une cinquantaine d’horairistes, collègues de Nathalie, ont bravé les consignes menaçantes de la direction et sont descendus pour soutenir notre camarade, notamment son équipe complète, celle que la direction l’accuse d’avoir « maraboutée » !

Nous avons eu la surprise de découvrir à notre arrivée que la direction, avait mobilisée 7 cars de gendarmes mobiles pour nous interdire l’accès à la place devant l’immeuble de DCS : quel courage managérial !
Un petit déjeuner était offert par le syndicat Sud-Centraux avec café, croissants et jus de fruits.
A 08H00, Nathalie s’est rendue avec un délégué au rendez-vous fixé par la direction. La montagne a accouché d’une souris. La direction n’a apporté aucun élément supplémentaire à ce qui a été écrit dans la demande d’explication. Nathalie a donc répété ce qu’elle avait déjà dit dans sa réponse écrite au 701. L’entretien a été bref. La direction nous a dit qu’elle se prononcerait sur la suite à donner à ce dossier dans le courant de la semaine prochaine.
Nous restons mobilisés et nous ne baissons pas la garde. Merci à tous pour votre soutien. On vous tient au courant !