L'Insécurité sociale en marche

un_septuag_naire_retrouv__mort___l_h_pital

300 milliards d' euros pour les armées avant 2025:

les chômeurs paieront

les retraités paieront, nouveau missile contre la réversion

les classes moyennes paieront

les jeunes paieront

le salariat attend d' être viré par la numérisation...

 

Alors que le budget des armées s' envole, qu'un nouveau corps d' armée est mis en place pour surveiller l' espace et autre, coût de l' augmentation du budget 300 milliards d' euros d'ici 2025. L' Etat Macron saigne les chômeurs après avoir éborgné nombre de Gilets Jaunes qui luttent justement contre la précarité.

 Rien pour l' hôpital public1, rien pour lutter contre les déserts médicaux et l' approvisionnement en médicaments. C 'est normal il y a trop de vieux, alors le gouvernement veut les accompagner ( un terme que l' état utilise faute de pouvoir régler les problèmes) vers la sortie. Quand il y a des médicaments c'est l' affaire du Médiator qui leur pète à la gueule. Par contre on veut supprimer l' homéopathie, on impose les vaccinations.

Pour les vieux, la macronie voulait en finir avec l' avantage fiscal de l' emploi à domicile (pour le ménage le repassage le jardinage), devant l' indignation générale Édouard Philippe a demandé à la ministre du travail Muriel Pénicaud de revoir sa copie. Mais pour matraquer les chômeurs, elle a le feu vert du gouvernement Macron.

Tout va bien, en macronie, nous avons appris que le 19 août 2019 disparaissait un septuagénaire de 73 ans atteint d’Alzheimer, entré à l' Hôpital à Marseille il sera retrouvé mort au bout de 15 jours.

L'Hôpital est lui aussi atteint d'Alzheimer incapable de se souvenir ou le patient a été mis.

 Hôpital mouroir

 Gros titre dans la presse « Une femme meurt aux urgences après avoir passé 12 heures sans voir de médecin » jusqu' à la prochaine. Chaque fois tout un attirail juridique , d' enquêteurs bidons, d' accompagnateurs du désastre sanitaire de France est mis en place pour vous dire ;

 « Que s'est-il passé aux urgences de l'hôpital Lariboisière, dans le 10e arrondissement de Paris, où une femme d'une cinquantaine d'années est morte 12 heures après son admission? Plusieurs enquêtes ont été ouvertes mercredi par les autorités sanitaires et judiciaires. Le parquet de Paris a ainsi confié une enquête "en recherche des causes de la mort" à la police judiciaire, selon une source judiciaire citée par l'AFP. L'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) a indiqué mercredi à Franceinfo que le décès était sans doute lié aux conditions d'accueil des urgences de l'hôpital Lariboisière. »

 Le figaro.fr déjà titrait en mars 2018

Mort d'une septuagénaire aux urgences : un rapport dénonce un «manquement» du CHU de Reims

« Au mois de mars, une femme de 73 ans est décédée d'un arrêt cardiaque après avoir attendu plus de deux heures aux urgences du CHU de Reims. Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne avait demandé qu'un rapport d'expertise soit réalisé. Un pré-rapport finalisé le 2 octobre, et que L'Union , Franceinfo et l'AFP ont pu consulter, conclut que la patiente n'a «bénéficié d'aucune prise en charge» et pointe un «manquement» et «un problème d'organisation» du service. » 

Mort de Naomi : la justice enquête, l’opératrice du Samu suspendue

« Le parquet de Strasbourg a annoncé mercredi l’ouverture d’une enquête préliminaire pour faire la lumière sur le décès fin décembre de Naomi Musenga, 22 ans, raillée par une opératrice téléphonique du Samu, elle-même suspendue par l’hôpital "à titre conservatoire". »

Et au suivant

Les urgences sont en grève depuis 5 mois,240 sur les 474 répartis sur tout le territoire. Pourquoi nous devons tous débarquer aux urgences, la cause principale remonte à 2002 quand le ministre de la santé a supprimé l'obligation de la garde des médecins en ville. Le résultat, est le suivant de 12 millions de passage aux urgences en 2002 nous passons à 23 millions fin 2019.

  Reversion de la retraite une égalité selon le lit de Procuste2

Jean-Paul Delevoye, notre Procuste des temps modernes, n'a pas hésité le 14 novembre, devant l' Assemblée nationale à vouloir réduire les pensions de réversion à leur minimum. Le nouveau calcul ne se ferait plus en fonction de la pension du défunt, mais selon un minimum dit « splitting » déjà utilisé dans de nombreux pays.

Dans le nouveau système, la compensation ne serait plus calculée en fonction des revenus du défunt, mais de ceux du vivant. L'objectif est avant tout de "maintenir un niveau de vie", a assuré Jean-Paul Delevoye.

Exemple : "Si monsieur gagne 2.000 euros et madame 4.000 euros, cela fait 6.000 euros pour le couple. On peut décider, en cas de décès, de maintenir le niveau de vie à 50%, soit 3.000 euros. Dans ce cas, si monsieur meurt, madame n'a rien, car elle touche déjà plus de 3.000 euros. Si madame meurt, monsieur touche 1.000 euros pour l'amener au seuil des 3.000 euros »

Selon leur régime, les veufs et veuves touchent aujourd'hui entre 50 et 60% de la pension de leur conjoint décédé.

Actuellement, dans le même cas de figure, et peu importe le montant de leurs revenus individuels, la femme pourrait toucher environ 1.000 euros, mais pourrait aussi bien ne rien toucher du tout, si son régime de retraite prévoit un plafond de ressources. L'homme, pour sa part, pourrait toucher jusqu'à environ 2.000 euros, mais là aussi, en fonction de ses conditions de ressources.

Sous couvert d'une égalité à la Procuste, c' est tout un pan de retraités qui va se trouver paupérisé pour que le capitalisme puisse continuer son expansion florissante. L'OCDE prédit que d'ici 2060, l'âge de la retraite augmentera en Inde jusqu'à 70 ans, et en Tchéquie jusqu'à 69 ans. Le record sera détenu par les Pays-Bas et le Danemark avec 71,5 ans et 72,5 ans respectivement.

le salariat attend d' être viré par la numérisation...

Il faut savoir, que le simple fait de consulter son compte bancaire et d'intervenir en procédant soi même avec son smartphone à des opérations que faisait au préalable le banquier entraîne des baisses d' effectif et des licenciements. Cela porte le nom d' économie collaborative, disons plutôt qu'il s' agit d'une manière de faire bosser gratuitement l' usager consommateur. La grande presse vient d' annoncer la suppression de 44 000 emplois dans les Banques et tout le secteur tertiaire est dans la même situation.

 en résumé

L' Etat Macron est un Etat de plus en plus totalitaire qui n' a rien à envier à ses confrères Poutine, Trump, Xi Jinping … Il fait parti de l' internationale capitaliste de l' exploitation des êtres humains, tous s' attaquent aux retraités et aux chômeurs aux pauvres et miséreux. Il mettent discrètement en place des mesures visant à en faire crever le plus possible tout en prétendant le contraire. Le désert médical n' est pas un accident, comme d' ailleurs le manque de médicaments, de personnel aux urgences...On accusait le Brexit d'être la cause de la pénurie de médicaments, mais ce n'est que le baratin habituel pour dissimuler la guerre aux pauvres, la guerre aux vieux et vieilles.

Aux dernières nouvelles au CHU de Nantes des agents se plaignent du Meopa, notamment utilisé pour soigner les grands brûlés. L’utilisation de ce médicament a été temporairement suspendu dans un service. Les agents ont des maux de tête puissants, vomissements, vertiges.

G.Bad

Note

2- Procuste, brigand de la mythologie grecque qui, étendant les voyageurs sur un lit trop court, leur coupait la partie du corps qui dépassait ; il fut tué par Thésée.

1Agnès Buzyn annonce « royalement » l'octroi de 750 millions d'euros pour soi-disant régler le problème. Pour les urgentistes, c'est notoirement insuffisant, et on les comprend, vu le recul social général, à l'hôpital comme ailleurs, mais ici avec des conséquences qui peuvent s’avérer parfois carrément fatales au patient.